Voici le palmarès complet de la 17ème édition du festival de la fiction tv de la rochelle, à noter que nous déroulerons ce palmarès ce lundi 14 septembre dès 18h dans chut…on écoute la télé! avec les réactions exclusives des lauréats

MEILLEUR TÉLÉFILM
BORDERLINE
Alchimic Films – Dominique Antoine, Bad Company – Olivier Marchal France 2 / 97’ Avec la participation de TV5 Monde
Réalisation : Olivier Marchal Scénario : Olivier Marchal Compositeur : Erwann Kermorvant
Avec Bruno Wolkowitch, Catherine Marchal, Patrick Catalifo, Laure Marsac, Vincent Jouan, Pascal Elso, Jean Dell, avec la participation exceptionnelle de Jacques Perrin.
Borderline raconte l’histoire vraie d’un Commissaire Principal, chef de la Brigade de la répression du Banditisme d’une grande ville, arrêté et placé en garde à vue par la Police des Polices pendant quatre jours, après 25 ans de carrière professionnelle irréprochable, avant d’être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire strict pour association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants, vol en réunion et détournement de scellés, par le juge d’instruction chargé de l’affaire. Au cours de cette garde à vue, il va être confronté, de l’autre côté du miroir, à sa propre réalité professionnelle.

MEILLEURE SÉRIE de 52’ UNE CHANCE DE TROP
VAB – Sydney Gallonde TF1 / Saison 1 – Episode 1 / 57‘
Réalisation : François Velle Scénario : Delinda Jacobs, Patrick Ranault Compositeur : Armand Amar
Avec Alexandra Lamy, Pascal Elbé, Lionel Abelanski, Charlotte Des Georges, Hippolyte Girardot, Lionnel Astier, Samira Lachhab, Arièle Semenoff, Didier Flamand, Frédérique Tirmont, Jean-François Vlerick, Caroline Santini, Marie-Julie Baup, Benjamin Baroche, Darko Bulatovic, Michaël Erpelding.
« Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour sauver votre enfant ? » Alice n’a pas le choix… Elle ira jusqu’au bout ! De bon matin, Alice Lambert prépare le biberon de sa fille Tara, 6 mois, puis deux coups de feu et c’est le trou noir. Lorsqu’elle sort de son coma huit jours plus tard, c’est pour plonger dans une réalité cauchemardesque : son mari, Laurent, a été assassiné et leur fille a été enlevée. Soupçonnée par la police et traquée par un homme de main impitoyable, Alice refuse de lâcher prise. Elle sait, elle le sent, sa fille l’attend quelque part. Mais pour la retrouver, elle se débrouillera seule, avec l’unique personne en qui elle ait confiance : Richard, son amour de jeunesse et agent du 36 quai des Orfèvres.

MEILLEURE SÉRIE de 26’ LAZY COMPANY
Empreinte Digitale – Raphaël Rocher, Henri Debeurme, Six Pieds Sur Terre Production – Grégory Tschanturia OCS / Saison 3 – Episode 4 / 22’
Réalisation : Samuel Bodin Scénario : Samuel Bodin, Alexandre Philip Compositeurs : Jean-Sébastien Vermalle, Thomas Cappeau
Avec Alban Lenoir, Alexandre Philip, Benoît Moret, Quentin Baillot, Aurélia Poirier, Antoine Gouy, Tiphaine Daviot, Laurent Serron-Keller, Cyril Guei, Anne Benoît.
Décembre 44. La guerre s’enlise. Après la trahison du Général Margaret Sanders, le camp Neptune n’est plus. La Lazy Company est dissoute. C’est la fin d’une époque… Dans sa base secrète de l’OSS, l’agent Jessica Sanders décide de monter un commando spécial. L’objectif est simple : supprimer Hitler, mettre fin à la guerre et faire payer à sa mère sa trahison. C’est la réunion de famille : Jeanne, Niels, Slice, Spring, Shefield et Chester vont troquer leurs uniformes militaires pour ceux d’agents secrets. Mais la tâche sera délicate. Car dans sa base le « Panzernest », Hitler prépare son ultime contre-attaque. Il fait enlever Jeff, le fils de Slice. L’héritier du sang du Patriot pourrait bien être la clé qui mettra fin au plus grand conflit du siècle…

MEILLEUR PROGRAMME COURT EN SÉRIE PARENTS MODE D’EMPLOI
Elephant Story – Gaëlle Cholet, Guillaume Renouil France 2 / Saison 4 / 13’
Réalisation : Christophe Campos, Marie-Hélène Copti, Gaëtan Bevernaege, François Desagnat Scénario : Béatrice Fournera Compositeur : Freaks – Luc Cartier
Avec Alix Poisson, Arnaud Ducret, Orféo Campanella, Lucie Fagedet, Eliott Tiberghien.
«Parents Mode d’Emploi», ou comment un couple d’aujourd’hui s’en sort avec 3 enfants de 8 à 16 ans, Paul harassé par une croissance qui n’en finit pas, Laetitia qui dépense son énergie exclusivement dans sa vie sociale et son apparence physique et enfin Jules qui est un vrai puits de science. Chaque jour, Gaby et Isa oscillent entre contradictions et mauvaise foi, tendresse, grands principes et petites déconvenues, démissions passagères et ruses inavouables pour limiter les conflits… Ils essaient de maîtriser la situation et seraient même à deux doigts de nous donner des conseils mais comme tout bon parent qui se respecte, ils se plantent lamentablement… Pour notre plus grand plaisir !

MEILLEURE WEB FICTION HOUSEWARMING
Artisan Producteur, Marc di Domenico 25’
Réalisation : Marc di Domenico Scénario : Chloé Pangrazzi Compositeur : Frank Woodbridge.
Avec Chloé Pangrazzi, Pascal Crescente Amando, Jorel Mathivon, Caroline Dujardin.
Cette série retrace le quotidien de quatre amis étudiants, Lila, Boris, Simon et Chiara, vivant en colocation. Entre études, apprentissage de la vie en communauté, amour, amitié, relations familiales, la série tire le portrait d’une génération et dépeint les mœurs du microcosme étudiant. Inspiré de la mouvance mumblecore, la fibre naturaliste présente de manière fidèle le quotidien de ces quatre vingtenaires. Housewarming se fait porte-parole de ces jeunes en quête d’identité, en recherche perpétuelle, qui oscillent entre la volonté de rompre avec leur vie de lycéens et la difficulté de faire face aux responsabilités de l’âge adulte. On y explore la colocation comme un lieu où l’on vit seul à plusieurs, où s’expriment plusieurs solitudes. Ces quatre amis partagent la vie mais ne partagent pas l’intime. Le ton libre offre une vision tranchante et novatrice sur cette génération quelque peu oubliée du paysage télévisuel français.

MEILLEURE RÉALISATION JULIE LOPES CURVAL pour L’ANNONCE
TS Productions – Miléna Poylo, Gilles Sacuto, ARTE France ARTE / 89’ Avec la participation de TV5 Monde
Avec Alice Taglioni, Eric Caravaca, Claude Perron, Hélène Vincent.
Réalisation : Julie Lopes Curval Scénario : Julie Lopes Curval, Sophie Hiet, d’après l’oeuvre originale de Marie Hélène Lafon aux Editions Buchet Chastel Compositeur : Frédéric Lo
Annette, 38 ans, fuyant Didier le père de son fils, répond à l’annonce de Paul, paysan du Cantal. Elle ne l’a vu que deux fois lorsqu’elle s’installe avec son fils Eric à la ferme en plein cœur de l’hiver. Il leur faudra affronter l’hostilité de la sœur de Paul et son passé qui ne manquera pas de la rattraper…

MEILLEUR SCÉNARIO CAMILLE BORDES-RESNAIS et ALEXIS LECAYE pour DAME DE FEU
Dajma – Alexis Lecaye France 2 / 105’
Réalisation : Camille Bordes-Resnais Scénario : Camille Bordes-Resnais, Alexis Lecaye Compositeur : Samuel Hercule
Avec Thierry Godard, Baptiste Cosson, Jean-Toussaint Bernard, Sophie-Charlotte Husson, Charley Fouquet, Anne Loiret, Marilyne Canto, Chloé Lambert, Manuel Blanc.
Début septembre, un tueur anonyme exécute sept personnes à vingt heures dans le bus 86, boulevard Henri IV à Paris. Martin apprend le soir même que parmi ces sept innocents assassinés, il y a sa compagne, Marion. Quel est le mobile du tueur : l’argent, la vengeance… ? Ou bien s’agit-il de l’acte d’un fou ? Martin, exclu de l’enquête, ne peut pas en rester là… D’autant qu’il est de plus en plus convaincu, que le tueur va frapper à nouveau. Où et quand ? Dans la campagne du Vexin, Aurélien est un lycéen sans histoire… Pourtant, rien n’est simple, quand on a 17 ans. Il est fou amoureux de Louise, la mère de son meilleur ami, et il commence à soupçonner son propre père – qui a subi une injustice irréparable dans le passé – d’être tout autre chose que ce qu’il prétend être. Quel terrible secret lie Aurélien au massacre du bus ?

MEILLEURE MUSIQUE
ERWANN KERMORVANT pour BORDERLINE

MEILLEURE INTERPRÉTATION FÉMININE

ALEXANDRA LAMY pour UNE CHANCE DE TROP
MEILLEURE INTERPRÉTATION MASCULINE PATRICK CATALIFO pour BORDERLINE

MENTION SPÉCIALE DU JURY YANNICK CHOIRAT pour NEUF JOURS EN HIVER
Roche Productions – Dominique Tibi, Arezzo Films – Frédéric Bruneel ARTE / 97’ Avec la participation de TV5 Monde
Réalisation : Alain Tasma Scénario : Alain Tasma, Arnaud Cathrine, Eric Caravaca Compositeur : Florent Marchet.
Avec Robinson Stevenin, Catherine Hiegel, Elina Salomon, Yannick Choirat, Patrick Mille, Lucie Debay.
Aurélien, à l’âge de 20 ans, a quitté sa province, sa famille petite-bourgeoise et l’emprise de son frère aîné. Aujourd’hui, à 35 ans, ses parents sont décédés, il ne voit plus son frère que de façon sporadique et s’en porte très bien. Durci, résolu à la solitude, il se contente d’une vie amoureuse en pointillé. Mais voilà que la vente de la maison familiale l’oblige à revenir dans son village d’enfance et lui impose de se confronter à ce qu’il a fui. Il prend dès lors conscience qu’une vie ne peut se résumer à un engagement professionnel. Son séjour breton qui devait durer quarante-huit heures va se prolonger : les conflits qui l’attendent vont être l’occasion de redistribuer les rôles au sein de la famille et de se libérer, notamment de cette place écrasante d’éternel second.

JEUNE ESPOIR FÉMININ ALICE DE LENCQUESAING pour MARJORIE, JAMAIS SANS MA MÈRE
K’ien Productions – David Kodsi, Johanne Rigoulot, Jean-Michel Quilici France 2 / 87’ Avec la participation de TV5 Monde
Réalisation : Mona Achache Scénario : Soline Delmas, Fabienne Lesieur, Ivan Calberac, Xavier Daugreilh d’après une idée originale d’Ivan Calberac Compositeur : Laurent Aknin
Avec Anne Charrier, Pascale Arbillot, Valérie Karsenti, Alice De Lencquesaing, François Vincentelli, Mathilde Roch, Riton Liebman, Mathieu Madénian.
Louise, antiquaire dans le centre-ville, veuve depuis 20 ans, n’a jamais refait sa vie. Cette femme aux cheveux grisonnants, au look de retraitée, ne dérange personne. C’est à peine si on la remarque… Sauf que Louise n’a que 43 ans. Si elle veut en paraître 70, c’est que le regard des hommes est pour elle un véritable danger. Une menace qui la terrorise. Plus grave encore, elle projette cette angoisse sur les amours de sa fille, Virginie, son seul vrai lien affectif, qui du coup, préfère dissimuler à sa mère toute vie privée. Mais quand Florian, le petit ami de Virginie, doit partir s’installer à Bruxelles avec elle, la jeune femme va se retrouver face à la culpabilité terrible de devoir laisser sa mère seule au monde… Ou le drame de perdre l’homme qu’elle aime. Heureusement, mère et fille vont croiser la route de Marjorie. Ce prix est doté par l’ADAMI.

JEUNE ESPOIR MASCULIN BAPTISTE COSSON pour DAME DE FEU
Ce prix est doté par l’ADAMI.

MEILLEURE FICTION ÉTRANGÈRE
NO OFFENCE Grande-Bretagne
AbbottVision – Producteurs exécutifs : Paul Abbott, Martin Carr, Producteurs : Anna Ferguson, Simon Meyers / Channel 4 / Saison 1 – Episode 1 / 46’
Réalisation : Catherine Morshead, David Kerr Scénario : Paul Abbott
Avec Joanna Scanlan, Elaine Cassidy, Alexandra Roach, Will Mellor, Paul Ritter, Colin Salmon.
Au sein d’une unité de police très soudée installée dans un quartier miteux de Manchester, au nord-ouest de l’Angleterre, No Offence suit une équipe d’agents de police dévoués, luttant contre le crime et essayant de faire respecter la loi dans cette communauté chaotique. À la tête de cette unité, la malicieuse et déjantée inspectrice Vivienne Deering, interprétée par Joanna Scanlon (The Thick of It), est accompagnée de ses bras droits, Dinah Kowalska (Elaine Cassidy – The Paradise, Harper’s Island) et Joy Freers (Alexandra Roach – The Iron Lady, Utopia). Habituée à s’occuper des petits délits quotidiens, l’unité de police se retrouve soudain chargée de démêler une grosse affaire dans laquelle est impliqué un serial killer tordu. Deering et son équipe sont déterminées à faire face, n’hésitant pas à avoir recours à des méthodes peu conventionnelles et peu orthodoxes.

PRIX SPÉCIAL DU JURY POUR LA FICTION ÉTRANGÈRE T.
Belgique
Skyline Entertainment (Jan Theys) één / Saison 1 – Episode 1 / 52’
Réalisation : Indra Siera, Gijs Polspoel Scénario : Paul Piedfort
Avec Koen De Bouw, Ella Leyers, Herwig Ilegems, Bart Hollanders, Carry Goossens.
Jasper Teerlinck, alias « Professor T. », la quarantaine, est professeur en criminologie psychologique. Il est le meilleur dans son domaine. Incroyablement intelligent, il déborde de charisme et ses cours inspirent ses étudiants. Il n’est pas étonnant que l’auditorium soit comble quand T. donne un cours. Et pourtant, il a des défauts. Cynique et asocial, il a un avis sur tout et il aime défendre ceux dont les idées ne correspondent pas à l’opinion publique. Sa légendaire bacillophobie (« une peur anormale mais persistante des bactéries ») restreint ses contacts humains au strict minimum.
La vie du Professeur Teerlinck change de cours quand Annelies Donckers lui rend visite à la faculté. Donckers est une ancienne étudiante de Teerlinck et elle est détective pour la Police Fédérale depuis quelques années. Quand elle était étudiante, elle admirait beaucoup son professeur. Cependant, la visite de l’Inspectrice Donckers n’est pas l’unique raison pour laquelle la vie de Jasper Teerlinck va être bouleversée. Par l’intermédiaire de son ancienne élève, il entre à nouveau en contact avec Christina Flamant, désormais Commissaire de la police fédérale et chef d’Annelies. Christina était le grand amour de Jasper Teerlinck…

MEILLEURE CONTRIBUTION ARTISTIQUE AU SERVICE DE LA FRANCE
Mandarin Télévision – Gilles de Verdière, ARTE France ARTE / Saison 1 – Episodes 1,2 / 2 x 23’ Avec la participation de TV5 Monde
Réalisation : Alexandre Courtès Scénario : Jean-François Halin, Claire Lemaréchal, Jean-André Yerlès Compositeur : Nicolas Godin
Avec Hugo Becker, Wilfred Benaïche, Christophe Kourotchkine, Karim Barras, Bruno Paviot, Jean-Edouard Bodziak, Mathilde Warnier, Joséphine de la Baume, Marie-Julie Baup, Antoine Gouy.
1960. C’est avec une immense fierté qu’André Merlaux, 23 ans, intègre les services secrets français, les meilleurs au monde. Trois fonctionnaires d’élite vont le former à remplir les missions les plus délicates : devenir ami avec les allemands, garder l’Algérie française, préserver l’empire colonial, faire grève… André apprend vite que la supériorité de la France repose sur la perfection de son système administratif, et qu’un coup de tampon sur un mauvais formulaire peut déclencher une guerre mondiale. Il pourrait devenir le meilleur d’entre les meilleurs, mais il tombe amoureux de la mauvaise personne…

PRIX DU MEILLEUR TÉLÉFILM DE L’ANNÉE TÉLÉ STAR & TÉLÉ POCHE
Parmi les 15 fictions diffusées entre le 15 septembre 2014 et et le 10 août 2015 sur les chaînes historiques, les internautes ont voté du 10 au 30 août 2015 sur Telestar.fr pour élire le meilleur téléfilm de l’année.
L’EMPRISE
Léonis (Groupe Endemol) – Jean-Benoît Gillig, Nicolas Coppermann Coproduction : RTBF / Scope Pictures TF1 / 100’
Réalisation : Claude-Michel Rome Scénario : Claude-Michel Rome Adaptation et dialogues : Claude-Michel Rome, Catherine Ramberg d’après le livre-témoignage d’Alexandra Lange Acquittée (Editions Michel Lafon) Compositeur : Fred Porte
Avec Odile Vuillemin, Fred Testot, Marc Lavoine, Sam Karmann, Lolita Chammah, Micky Sebastian
L’Emprise fait le récit d’un terrible drame, adapté du bouleversant livre-témoignage «Acquittée» d’Alexandra Lange, paru aux Editions Michel Lafon. L’histoire d’une mère de famille de quatre enfants, qui se retrouve en Mars 2012 dans le box des accusés des Assises de Douai, pour le meurtre de son mari. Comment une femme en arrive-t-elle à tuer le père de ses enfants d’un coup de couteau en pleine jugulaire ? Le temps des 3 jours du procès, un récit haletant qui nous plonge au-delà du fait divers, dans le quotidien d’Alexandra, une mère que la société n’a pas su protéger, ni elle, ni ses enfants, de l’emprise d’un monstre. À travers ce fait divers, qui a défrayé la chronique et bouleversé l’opinion publique, un film évènement qui pose la question de la balance de la Justice. Sera-t-elle entendue ? Plongée au cœur du réel, sur les bancs des Assises de Douai.

PRIX DES COLLÉGIENS DE LA CHARENTE MARITIME
Le Prix des collégiens, remis cette année dans la catégorie des programmes courts, par une classe du Collège Joliot Curie de Tonnay-Charente est organisé par le Département de la Charente-Maritime et parrainé par la comédienne Blandine Bellavoir (Les Petits meurtres d’Agatha Christie, France 2).
PARENTS MODE D’EMPLOI

PRIX POITOU-CHARENTES DES LECTEURS DE SUD OUEST
La Région Poitou-Charentes et Poitou-Charentes Cinéma, associés a quotidien Sud ouest décernent le Prix PoitouCharentes des lecteurs de Sud ouest.
ENVERS ET CONTRE TOUS
Ramona Productions – Olga Vincent, Jean-Pierre Alessandri France 2 / 103’ Avec la participation de TV5 Monde
Réalisation : Thierry Binisti Scénario : Olga Vincent, Véronique Lecharpy Compositeurs : Angélique et Jean-Claude Nachon
Avec Cécile Bois, Loup-Denis Elion, Isabelle Renauld, Grégoire Isvarine, Frédéric Van Den Driessche.
Au chômage, Audrey n’a rien d’une battante. Elle vit seule avec son fils de 16 ans, Enzo, un jeune garçon brillant inscrit en sport études. Or voilà qu’il se retrouve entre la vie et la mort après avoir pris un médicament. Ravagée, Audrey va se découvrir une force insoupçonnée. Même si les médecins refusent de faire un lien avec ce médicament, elle va se battre et tenter de comprendre. Elle se lance dans un combat inégal. Avec l’aide de Maître Tcheuffa, un modeste avocat qui travaille dans un bus d’aide juridique bénévole, elle va tenter de démêler le vrai du faux dans un monde dont elle n’a pas les codes, et où elle risque de perdre bien plus que son combat pour faire éclater la vérité… Ce film souhaite alerter l’opinion sur les dérives du commerce des médicaments, une industrie qui peut donner la vie comme la mort.